tumblr_lqjcpbCDWS1qkuyh2o1_500

Baroudeur, forte tête, militaire de carrière, homme de droite avant de virer à gauche, partisan de Pétain, puis de de Gaulle, combattant au Vietnam puis en Algérie, avant de condamner ces guerres dans des écrits qui ont fait l'admiration d'un de Gaulle ou d'un Kennedy, Jules Roy est un homme difficile à saisir dans cette constante révolte qui fait de son existence une véritable épopée. Homme d'action, plus que d'écriture, après le succès de son épopée algérienne, Les chevaux du soleil, parue en plusieurs volumes, il se consacre principalement à ses journaux* et à ses mémoires. Avec raison, car Jules Roy en a connu du monde: François Mitterand, Rostropovitch, Serge Gainsbourg, Albert Camus, il les a fréquentés  avec cette passion propre à un homme d'action perpétuellement en colère contre les injustices, un caractère fort, qui dérange, ou bouleverse ceux qui le rencontrent. D'où l'intérêt de ses journaux dans lesquels on retrouve, dans des portraits saisissants de vérité et d'admiration, un Serge Gainsbourg, qui dîne avec lui chez Marc Meneau ,à l'Espérance, le célébrissime restaurant de Saint-Père, où il est reçu en ami, et où il s'attable régulièrement avec Rostropovitch, pour lequel il a une grande admiration, ce qui nous vaudra un des plus beaux livres sur le grand violoncelliste, compte-rendu* de l'exécution des Suites pour violoncelle de Bach, dans la basilique de la Madeleine. Ayant acquis une belle demeure à Vézelay, face à la basilique, il nous décrit ce petit monde agglutiné sur sa colline aux pieds de la basilique, et ce avec une cruauté qui ne lui a pas valu que des amitiés dans cette petite ville aux contrastes que seul celui qui y réside parvient à cerner: les riches à droite de la rue principale, les moins bien lotis à gauche de la même rue; ses relations avec la gent locale n'est pas toujours sereine, comme elle ne l'est pas avec les religieux en charge de la basilique. Ce qui nous vaut des pages mémorables...de méchanceté! Ceci dit, Vézelay a une énorme influence sur Jules Roy, qui y trouve, après une existence chaotique et mouvementée, une paix et une sérénité qui nous vaudront des pages superbes sur cette colline sacrée, qui, fussent-ils croyants ou athées, attire et inspire les grands esprits, marqués par cette spiruitualité qui en émane: Romain Rolland, Max-Pol Fouchet, Maurice Clavel, Georges Bataille y résideront ou s'y feront enterrer dans l'émouvant cimetière d'où l'on a une vue étendue sur toute la région environnante. Jules Roy n'est plus, sa tombe est visible dans la partie ancienne, et aujourd'hui désaffectée, du cimetière où, par autorisation spéciale, il a pu être enterré, non loin de son ami Max-Pol Fouchet. Sa maison, ouverte au public, permet de retrouver l'auteur dans ses meubles et dans le décor qui fut le sien durant ses longues années de vie au pied de la basilique.

* "Journal" Jules Roy   Paru en 3 volumes chez Albin Michel

* " Rostropovitch,Gainsbourg et Dieu"  Jules Roy   Albin Michel