27 juillet 2014

Les festivals d'art lyrique de l'été

BAYREUTH Le plus ancien des festivals - il eut sa première en 1876 - et sans aucun doute le plus célèbre, à la fois pour des raisons historiques et politiques - l'influence dictatoriale de Cosima, la veuve de Wagner, les relations de Winifred Wagner, sa belle-fille, avec Hitler, les luttes intestines dans la famille qui l'ont fait comparer à celle des Atrides - et pour sa politique d'exclusivité wagnérienne. Longtemps considéré comme un must par les plus grands chefs d'orchestre et les plus illustres chanteurs, qui considéraient... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2014

Balzac: " Le Lys dans la vallée"

Dans sa préface à une édition du chef-d'oeuvre de Balzac, Paul Morand le définissait comme la " Princesse de Clèves du romantisme". Ce qui est contestable. Sur le fond, l'oeuvre de madame de Lafayette, même si la profondeur de son analyse psychologique en fait l'ancêtre des romans contemporains, appartient encore à l'univers du roman courtois: le refus de la princesse de Clèves de céder à l'amour qu'elle porte au beau duc de Nemours est basé sur des qualités aristocratiques qui font toute l'originalité de ces... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2014

Une visite à Monsieur de Sade!

 Du château de Lacoste ( anciennement La Coste), demeure familiale des Sade, il ne reste que ruines. Racheté il y a quelques années déjà par Pierre Cardin, qui a restauré une tour pour en faire une résidence secondaire, et aménagé, très mal, quelques salles au rez-de-chaussée pour y exposer des pièces de mobilier ou d'art décoratif de sa collection personnelle, souvent très laides, le château est devenu un centre d'exposition d'art contemporain sans âme, même le village, modestement agrippé à ses pieds, a en grande partie été... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 09:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2014

Gide et Jacques-Emile Blanche, correspondance.

                            "Il avait du talent, mais pas de génie", c'est ainsi que les contemporains de Jacques-Emile Blanche le jugeaient en tant que peintre. Portraitiste, influencé par le portrait anglais du XVIIIème siècle, de Lawrence et de Gainsborough, Blanche faisait déjà en son temps figure d'artiste dépassé, alors même qu'il était contemporain de Manet, de Matisse, et plus tard dans sa carrière, de Picasso, de Braque et du cubisme. Fils... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2014

Maurice Barrès, le maudit?

Qui lit encore La colline inspirée? Qui lit encore Barrès? Ecrivain maudit, marqué à jamais du sceau de l'infamie, qui a pour noms antisémitisme et nationalisme. Qu'en est-il à ce propos? Barrès partagea avec nombre de bourgeois européens de l'époque un antisémitisme de classe, ce qui ne le justifie en rien, mais qui n'a évidemment rien à voir avec l'antisémitisme des nazis. Un antisémitisme de tradition, qui n'empêchait nullement d'établir des liens d'amitié avec les Juifs. On cite évidemment à ce propos l'Affaire... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2014

Rousseau à domicile!

Il n'est pas dans mon intention, à l'occasion de ces messages de mon blog, de faire de la publicité pour qui que ce soit, mais l'évènement dont il est question m'est apparu tellement intéressant, et il m'a enthousiasmé à un point tel que je ne puis le passer sous silence. Voilà qu'un homme passionné par les Confessions de Jean-Jacques Rousseau, a décidé d'en faire la lecture, livre par livre, au cours de séance de lectures sur demande, dans des salons de particuliers, renouvelant ainsi une vieille tradition qui remonte au... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 09:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 mars 2014

Suétone et la vie des douze Césars!

Des oeuvres littéraires de l'antiquité latine, on ne lit plus guère que La vie des douze Césars , de Suétone, Le Satyricon, de Pétrone, et L'art d'aimer, d'Ovide. Ajoutons-y peut-être Les Annales, de Tacite, et on en aura fait le tour. Suétone attire toujours le lecteur d'aujourd'hui par la qualité de son style, par son regard pénétrant, et par son jugement sans concession des personnages, ces douze Princeps , de Jules César à Domitien, qui font l'objet de son étude. Ce qui devait être un livre d'histoire, par la subtilité et la... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2014

Sade, "Les 120 journées de Sodome"

Cet ouvrage, qui est, avec La philosophie dans le boudoir et L'Histoire de Juliette , le chef-d'oeuvre du marquis de Sade, plonge le lecteur dans une insoutenable atmosphère, qui est celle régnant dans une société fermée de quatre libertins qui refusent toute distinction entre le bien et le mal, toute loi naturelle qui pourrait entraver le plaisir de l'être considéré comme singulier, un être qui refuse toute entrave à la volupté, à ses plaisirs, à la satisfaction de ses désirs, et ce au mépris de la dignité et de la vie... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 09:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2013

Liszt, "Les années de pèlerinage"

C'est sans doute le chef-d'oeuvre de Franz Liszt! Cette oeuvre en trois parties, ou trois années, constitue une sorte d'autobiographie (1) en musique, elle a été composée sur de nombreuses années et est le reflet des moments de bonheur ou de tristesse d'une vie que nous savons fort mouvementée. Tout commence en Suisse, titre de la première année. Liszt a fui Paris en compagnie de sa maîtresse, Marie d'Agoult (2); le couple d'amants fuit le scandale que leur liaison a provoqué, et se réfugie en Suisse. Là tout est bonheur! C'est... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2013

Proust et Cocteau, une amitié ambiguë!

      Lorsqu'ils se rencontrèrent, vers 1909 ou 1910, ce fut le coup de foudre: Proust et Cocteau se découvrirent une gémellité qui, hélas, ne devait pas résister au temps. Proust, l'aîné - il avait vingt ans de plus que Cocteau -  fut ébloui par Cocteau, par une oeuvre poétique déjà importante, quand lui-même n'avait jusqu'alors publié que des "textes mondains", comme les décrivait la critique, et par son entregent de dandy fréquentant le Grand Monde. Ce fut une femme, la comtesse de Chevigné,... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]