14 août 2013

Flaubert, une biographie

Dans un récent billet qui concernait Stendhal, je disais que si on pouvait admirer Flaubert, on aimait Stendhal. La récente biographie de Flaubert par Michel Winock, déjà l'auteur d'une excellente biographie de madame de Staël, ne me fera pas changer d'avis, l'homme Flaubert y apparaît tel qu'on le connaît: méprisant les femmes, la politique, la vie tout court, qui lui paraît une charge insupportable, au point qu'on se demande comment un homme tellement désabusé a pu construire, dans des conditions difficiles qui l'ont plongé... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2013

Alexandre Vialatte, ou les délices de la langue française!

On sait combien la langue française est aujourd'hui malmenée, sinon peu respectée: journalistes qui ignorent jusqu'à l'orthographe, présentateurs de télé qui parlent le langage le plus simplifié, tous faisant fi de l'immense richesse de vocabulaire de leur langue...! Si l'on veut retrouver à la fois la beauté, l'élégance, la variété et la précision de notre langue, Alexandre Vialatte est le meilleur des guides. Durant plus de vingt années il tint la chronique hebdomadaire dans La Montagne. Chroniques aussi variées que sont les... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2013

Chateaubriand: "La vie de Rancé"

C'est en 1844, soit quatre ans avant sa mort, que Chateaubriand écrivit La vie de Rancé. On a dit qu'il l'écrivit sur ordre de son confesseur, en guise de pénitence, ce qui n'est pas impossible au vu du caractère particulier de cette oeuvre qui apparaît, en effet, comme une sorte d'ultime réflexion - à propos de la biographie d'un homme, Armand-Jean Le Bouthillier de Rancé, avec lequel Chateaubriand ressentait très peu d'affinités - sur la vie et sur la mort, sur le temps qui passe, sur l'ennui que génère la vieillesse, et sur... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2013

De Lampedusa à Toledano: la fin d'un monde!

Le prince Fabrizio Corbera de Salina, héros du roman de Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Le Guépard, est resté dans l'histoire de la littérature comme le modèle du témoin par excellence de la fin d'un monde, dans ce cas, celui de la vieille aristocratie sicilienne dont le pouvoir millénaire va disparaître suite à la conquête victorieuse des garibaldiens, conquête que suit la prise du pouvoir par une bourgeoisie active, ambitieuse, matérialiste, qui, se liant un temps à l'aristocratie, finira par la dévorer,... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 13:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2013

Hommage à Catherine Gide!

Catherine Gide (1923-2013), décédée hier, fut non seulerment la fille d'un des plus illustres écrivains du XXème siècle, elle a, contrairement à bien des héritiers d'auteurs indifférents à leur héritage littéraire, défendu et propagé l'oeuvre de son père avec une volonté, un courage et une intelligence qui méritent le respect et la reconnaissance de tous les passionnés de l'oeuvre de l'auteur de L'immoraliste. Son existence fut exceptionnelle, et cela dès sa naissance d'ailleurs: fille d'Elisabeth van Rysselberghe, qui était la... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 20:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2013

Madame Roland et madame de Genlis, mémoires!

Quand, en juin 1793, madame Roland, née Jeanne-Marie Phlipon, est arrêtée et internée à la prison de Sainte-Pélagie, elle commence à écrire ses mémoires, Mémoires particuliers, ou plutôt des "confessions", inspirées de l'oeuvre éponyme de Jean-Jacques Rousseau qui était l'écrivain qu'elle estimait le plus et qui fut son modèle en écriture. Bien décidée à ne rien cacher de sa jeunesse - y compris, et l'on songe évidemment au même genre d'évènement que révéla  Rousseau, les attouchements d'un garçon d'atelier - elle... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 11:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2013

Marcel Proust, visite à Illiers-Combray!

Visiter un lieu de la mémoire littéraire provoque souvent bien des déconvenues, car le rêve correspond rarement à la réalité, et ce qui devait être une rencontre avec un homme ou une femme qu'on admirait et dont on voulait retrouver les traces dans le monde réel, tourne souvent au cauchemar! J'en veux pour preuve récente ma visite à Berneval-sur-mer, près de Dieppe, où je souhaitais retrouver l'"Hôtel de la plage", ce discret et modeste endroit où Gide et Oscar Wilde se virent pour la dernière fois lors d'une rencontre... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2013

Dominique Fernandez, le stendhalien!

Tout au long des pages de cet ouvrage consacré à Stendhal, c'est ce qui fait à la fois son charme et son intérêt, on sent l'empathie de Dominique Fernandez pour un auteur qui lui ressemble étonnamment: même passion pour l'Italie - agrégé d'italien, Fernandez a vécu à Naples, sa seconde patrie, et a écrit un grand nombre de livres sur l'Italie, l'art baroque, les castrats - passion partagée pour cet "espagnolisme" dont est imprégnée l'oeuvre de Stendhal, pour cette joie de vivre loin des conformismes bourgeois qui a... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 12:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2013

Régis Debray, de la révolution à la littérature!

Vieux briscard de la guérilla, philosophe, grand commis de l'état, écrivain, il n'est pas facile de situer Régis Debray qui, pour compliquer les choses, refuse le titre de romancier. Aussi l'annonce de la parution de son dernier opus, consacré à la littérature, m'avait-il titillé: j'étais curieux de découvrir les goûts littéraires d'un homme qui, pour ma génération, représente avant tout l'aventure, la révolution, la guérilla aux côtés du Che Guevara. Il me faut l'avouer, au départ j'ai été déçu de découvrir qu'il... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 12:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2013

Port-Royal, tragédie en 3 actes!

Il a suffi de la publication par Flammarion d'une magistrale anthologie consacrée à Port-Royal pour faire revivre ce qui fut un des grands drames de l'histoire religieuse de la France. Un drame, ou plutôt une tragédie qui se déroula en trois actes. Premier acte: 1656, Antoine Arnauld, ce brillant magistrat issu d'une illustre famille de la robe, protecteur du monastère de Port-Royal dont Angélique Arnauld est abbesse, est condamné par la Sorbonne pour ses écrits qui réfutaient le "molinisme" et ses penchants au... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 12:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]