08 février 2013

Stendhal, à propos d'une relecture du "Rouge et le Noir"

Stendhal a dit à propos de son oeuvre qu'elle ne serait lue que cent ans après sa mort, et qu'elle le serait par un cercle restreint de happy few. Sur le premier point il a eu tort, par contre, il est vrai que les lecteurs de Stendhal forment une sorte de société secrète d'amateurs, ou plutôt de passionnés d'une oeuvre et de son auteur, phénomène rare dans le domaine de la littérature, car si il y a beaucoup de connaisseurs et d'amateurs de Chateaubriand, de Flaubert, de Proust, de Gide ou de Céline, c'est à l'oeuvre... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2013

Marguerite Duras vue par Marguerite Duras!

Marguerite Duras, on l'adore ou on la déteste! Il n'est pas sûr que l'entretien qu'elle a accordé à Leopoldina della Torre en 1989 changeât la chose ! Véritable "Reine des lettres" de "l'ère Mitterand", ses paroles et ses écrits sont reçus comme le furent dans l'antiquité les oracles de la Pythie de Delphes! Je dis que rien ne changera, car ceux qui la détestent ne changeront pas d'opinion à la lecture de ces textes parfois agressifs, et ceux qui l'adorent la retrouveront telle qu'ils l'aiment. Agressive, elle l'est, envers les... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 12:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 janvier 2013

Romain Rolland: "Journal de Vézelay 1938-1944 "

Romain Rolland a 72 ans quand en 1938 il quitte définitivement sa villa "Olga" à Villeneuve, en bordure du lac Léman, où il vivait - son épouse, veuve d'un prince russe émigré, était de plus en plus mal vue par les autorités suisses en raison de ses sympathies pour les bolchéviques -  pour s'installer à Vézelay où il a acquis une maison dans la rue principale de la petite ville. C'est là qu'il vivra les six dernières années de sa vie dans une réclusion presque totale, coupé du monde par la guerre et par l'occupation allemande.... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2013

Paul Valéry/André Gide, correspondance

Il peut être peu convaincant, lors de la publication d'une correspondance, de vouloir à tout prix être exhaustif: L'intérêt d'une correspondance ne se limite bien souvent qu'à une partie des lettres sauvegardées, c'est le cas de la correspondance entre Paul Valéry et André Gide, édition de plus de 600 lettres dont une bonne moitié ne présente aucun intérêt. Disons-le tout de suite: l'admirateur de Valéry sera plus gâté que le gidien*, en effet, ce sont les lettres de Valéry qui "donnent le ton", les lettres de Gide ne constituent, à... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2013

"Les Tragiques" d'Agrippa d'Aubigné

Quand Agrippa d'Aubigné écrit Les Tragiques*, la France est en pleine guerre de religion, une guerre cruelle, comme le sont toutes les guerres civiles. Protestant, d'Aubigné a échappé de justesse aux massacres de la St-Barthélémy organisés par le duc de Guise avec l'appui de Catherine de Médicis et de son fils Charles IX. C'est pour condamner cette horrible et sanglante persécution contre ses coréligionnaires que d'Aubigné se lance dans l'écriture de cet énorme poème de plus de 9000 vers en alexandrins. Jusqu'alors il... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2013

André Gide vu par Pierre Herbart

"Trahison"! C'est ainsi que nombre de familiers et d'admirateurs de Gide accueillirent l'essai de Pierre Herbart, A la recherche d'André Gide, publié quelques mois après la mort de l'auteur de L'immoraliste. Mais qui donc était Pierre Herbart? Un dandy, bel homme, nomade comme Gide, doté d'un réel talent d'écrivain, fantasque, paresseux, prodigue avec l'argent des autres, anarchiste, un homme qui ne pouvait qu'attirer Gide par son côté libertaire. Il eut une longue liaison avec Elisabeth van Rysselberghe, celle-là même qui... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2012

Paul Claudel vs André Gide: correspondance

La correspondance* entre ces deux "Monstres sacrés" de la littérature française du XXème siècle constitue un document d'un immense intérêt; en premier lieu par la personnalité des correspondants: d'un côté, Paul Claudel, grand bourgeois, poète et homme de théâtre, diplomate de carrière, châtelain de Brangues, et père d'une famille nombreuse, porte-drapeau d'un catholicisme conquérant et sans concession; de l'autre, André Gide, qui au cours de ces quinze années de correspondance aura composé l'essentiel de son oeuvre... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2012

Gide: ultimes confessions!

Madeleine Rondeaux, à la fois cousine et épouse de Gide, unie à lui par les liens d'un mariage qui ne sera jamais consommé, est omniprésente, fût-ce sous des noms d'emprunt - l'Alissa de La porte étroite ou la Marceline de L'immoraliste - dans l'oeuvre littéraire de Gide dont elle constitue le fil conducteur. Par discrétion, et pour ne pas heurter son épouse, Gide retirera de son Journal tous les textes qui faisaient référence à Madeleine; ce n'est qu'à la fin de sa vie, des années après la mort de Madeleine, qu'il... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 11:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2012

Chateaubriand vu par Gide!

"Repris encore une fois les  Mémoires d'outre-tombe, pour retrouver toujours les mêmes motifs d'admiration pour le prestigieux artiste, et d'exaspération pour l'acteur qui sans cesse se campe à son avantage et ni ne trébuche ni jamais ne se fait défaut. Comme il se préoccupe sans cesse de l'effet qu'il prétend produire, la signification de ses gestes et de ses paroles se limite à cet effet même. Il m'enlèverait le goût de vivre, si la vie ne devait être que cette vaniteuse parade avec l'avant-goût constant de la mort. La... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2012

Watteau: "L'embarquement pour Cythère"

          "L'embarquement pour Cythère"  Watteau - Château de Charlottenburg ( Berlin )   Watteau est sans aucun doute le peintre qui a exprimé avec le plus de talent l'esprit du XVIIIème siècle, un esprit fait de raffinement, d'élégance, d'insouciance en même temps que de mélancolie. Son tableau intitulé "L'embarquement pour Cythère" est son tableau le plus célèbre avec "L'enseigne de Gersaint", tous deux exposés au musée de Charlottenburg de Berlin grâce au goût raffiné de... [Lire la suite]
Posté par Nekki à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]